depositphotos_6675859-stock-photo-yogurt-and-strawberry-on-a

Savons-nous que les ingrédients d’un pot de yaourt aux fruits parcourent en moyenne 9.000 kilomètres avant d’arriver sur notre table? Il faut penser au papier, à l’aluminium et à la colle de l’opercule ainsi qu’à l’encre pour imprimer, puis il y a les fruits acheminés dans une usine pour être transformés en confiture pour repartir à nouveau, le lait prélevé dans des fermes pour être transformé en yaourt, le pétrole qui sert à faire le plastique qui sert à faire le pot, le transport jusqu’aux points de ventes.

Voici le parcours logistique d'un yaourt à la fraise :

Tout commence par la fabrication du pot. Pour réunir les différents ingrédients, cela représente 546 km de transports. Puis pour emmener le pot (vide) fini à la coopérative, il faut encore ajouter 260 km.
Le lait a été récolté dans 5930 fermes à une distance moyenne de 36 km.
Les fraises viennent de Pologne et ont parcouru 1256 km.
Le sucre vient d’une raffinerie de betteraves située à 72 km. Et les betteraves ont-elles été récoltées à une distance moyenne de 35 km de la raffinerie.
Les bactéries pour fermenter le lait viennent d’une usine située à 917 km.
Le couvercle en aluminium a été fabriqué dans une usine à 304 km à partir de bauxite extraite du sol à 560 km. L’étiquettes sur le pot imprimée à 314 km sur un papier qui a déjà parcouru 634 km. La colle pour l’étiquette vient de poudre de céréales issues des surstocks de l’Union européenne et a parcouru 419 km. Les pots sont conditionnés dans un emballage carton fabriqué à 647 km puis emballés dans un film plastique qui a parcouru 408 km.
Les lots obtenus sont transportés dans des cartons ondulés fabriqués à seulement 55 km. Le carton d’origine est importé d’Autriche (1048 km), colle fabriquée avec des céréales en surstock à Hambourg 75 km de plus.
Ces cartons sont ensuite distribués en magasin : le parcours moyen de l’usine au consommateur est de 668 km.

Il ne faut pas oublier qu'en plus des kilomètres parcourus ce pot de yaourt a utilisé de l’électricité produit par des centrales nucléaires, du pétrole et qu’une fois consommé ce dernier termine à la poubelle, donc traitement des déchets.

En tout, ce sont environ 9115 km qui sont parcourus pour que notre petit pot sorte de l’usine ! Si l'on ajoute à cela les 668 km de distance moyenne entre l’usine et le consommateur, et le trajet entre les points de vente et le domicile de cedernier, on conviendra que la dépense énergétique est colossale.

La distance approximative parcourue par le pot de yaourt est égale à un aller Paris - Tokyo