MRM271fotolia87465318marrakeshhe1465819917865jpg_5becf3facac0b

 

Je viens d'entendre à la radio qu'une entreprise spécialisée dans la vente en gros de fruits et légumes aurait falsifié l'origine exacte de ses produits.

Achetés en Espagne, où leur prix se négocie beaucoup plus bas qu'en France, ces poivrons, tomates, courgettes, asperges, ... étaient revendus à la grande distribution après substitution des étiquettes origine Espagne par des étiquettes origine France et édition de fausses factures. Plusieurs centaines de tonnes seraient concernées sur une période de deux ans. Une francisation des denrées en quelque sorte, une tromperie, une carotte pour rester dans le thème végétal.

Là mon sang ne fait qu'un tour, comme disait ma grand-mère. Je sais très bien qu'il y a des escrocs partout, et que ce n'est certainement pas la seule fraude du genre. L'appât du gain viendra toujours à bout des bonnes intentions de certains. Mais outre le fait que ce genre de pratiques se fait au détriment des agriculteurs locaux, des grossistes qui respectent la loi et des consommateurs à qui on fait prendre des vessies pour des lanternes, comme souvent, je m'interroge sur la fiabilité de la traçabilité des produits qu'on nous vend.

Je fais de moins en moins souvent mes courses en grande surface. Je privilégie, quand c'est possible, les circuits courts, les ventes directes et les cueillettes à la ferme. Mais quand je dois me rendre dans les rayons de la grande distribution, j'y passe un temps fou car j'épluche toutes les étiquettes. Je ne choisis que des viandes issus d'animaux nés, élevés et abbatus en France, du lait et ses dérivés produits sur le territoire, des produits de saison pas toujours bio certes, mais au maximum locaux ou nationaux.

La question que je me pose maintenant, c'est à qui peut-on faire confiance? Comment consommer, de quoi se nourrir? Des couleuvres qu'on nous fait avaler?