0FevuDS9aMoAMjNdlgZ6BT

 

Cette femme incarne pour moi la force, la résilience, la combatitivité, la dignité, le courage. Une de mes idoles, au même titre que Gisèle Halimi, Elisabeth Badinter, qui ont fait bouger les choses, changer les mentalités.

Lorsqu'elle est morte, j'ai ressenti une profonde tristesse et je me suis dit que la France était désormais orpheline, qu'elle avait perdu une de ses mamans.

Cette femme a connu la déportation, fut l'un des derniers témoins de cette horreur. Revenue de l'enfer, elle a fait de hautes études, s'est engagée dans la vie potilitique où elle a commencé son combat pour le droit des femmes. Alors Ministre de la santé, elle fut mise au pilori pour avoir présenté et défendu un projet de loi dépénalisant l'IVG, s'est attiré les foudres d'une partie de la classe politique. Elle a oeuvré pour l'Europe, est devenue Présidente d'honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, membre de l'Académie Française, a été promue Chevallier de la Légion d'Honneur.

Cette femme a eu un destin extraordinaire, une vie hors du commun. Elle m'inspire un profond respect. Vandaliser la stèle dressée en son honneur revient pour moi à piétiner une icône.

On ne respecte donc plus rien dans ce pays? Ni la vie, ni la souffrance, ni le courage, ni la mort? J'en ai assez de toute cette bêtise, de toute cette ignorance et toute cette haine. Qu'ils soient célèbres ou anonymes, chrétiens, juifs, musulmans, hindouistes, bouddhistes ou athées, laissons les morts reposer en paix.